No hate. No violence
Races? Only one Human race
United We Stand, Divided We Fall
Radio Islam
Know Your enemy!
No time to waste. Act now!
Tomorrow it will be too late

English

Franç.

Deutsch

Arabic

Sven.

Español

Portug.

Italian

Russ.

Bulg.

Croat.

Czech

Dansk

Finn.

Magyar

Neder.

Norsk

Polski

Rom.

Serb.

Slov.

Indon.

Türk.

汉语

Gollnisch
soutenu par plusieurs
centaines de militants

(Dépêche de l'AFP datée 1er mars 2005)



Gollnisch:

"Les morts des deux guerres sont morts pour
 que nous puissions nous exprimer librement."





"Bruno Gollnisch, soutenu par plusieurs centaines de militants du Front national (FN), a fait mardi matin une entrée théâtrale dans les locaux de l'université Lyon III, où il était convoqué devant la section disciplinaire à la suite de ses propos ambigus sur les chambres à gaz, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Je suis un universitaire irréprochable, ma toge est sans tache. On peut ne pas partager mes opinions de parlementaire et d'élu local. Mais je n'ai jamais mélangé, moi, mon engagement politique avec mon enseignement", a déclaré M. Gollnisch, vêtu de sa toge jaune de professeur d'université.

"Les morts des deux guerres, y compris dans ma propre famille, sont morts pour que nous puissions nous exprimer librement. Ceux qui récupèrent leur mémoire pour en tirer profit, politique ou financier, pour culpabiliser les Français, ceux-là et ceux-là seuls sont les véritables négateurs de notre histoire", a ajouté le délégué général du FN.

M. Gollnisch, professeur de droit et de japonais actuellement suspendu, est ensuite entré dans les locaux de l'université avec son avocat pendant que ses partisans, 400 selon la police, 1.000 selon les organisateurs, entonnaient la Marseillaise.

Les manifestants, parmi lesquels se trouvaient notamment Carl Lang, secrétaire général du FN, et de nombreux élus frontistes, sont alors partis en cortège jusqu'au rectorat, agitant des pancartes proclamant "Touche pas à mon prof", "Non à la police de la pensée", "Assez de persécutions"...

L'audience devant la section disciplinaire devait durer plusieurs heures.

La commission, composée d'une dizaine de professeurs d'université de toutes matières, doit décider d'éventuelles sanctions dans les prochains jours.

Son rapport devrait être rendu public "en début de semaine prochaine", selon la direction de Lyon III.

Lors d'une conférence de presse le 11 octobre dernier, M. Gollnisch avait assuré "ne pas remettre en cause les déportations", "les millions de morts", ou "l'existence des chambres à gaz homicides", mais avait ajouté:

"quant à savoir la façon dont les gens sont morts, le débat doit avoir lieu".







Les juifs sont activement en train de
massacre la liberté d'expression - sur tout ce qui touche à leur domination - menant ainsi  à la décadence de la démocratie en Occident et particuliérement en France. Dans certains pays en occident (France, Allemagne, Belgique, Suisse...) s'est développé un cancer juif policier qui s'attaque à tous les esprits qui répugnent à accepter des versions juives de l'histoire imposées et protégées par la "loi" et la police. Ainsi la justice et la Police de la pensée juive sont sur les dents. Des "intellectuels" et journalistes mercenaires font leur office en dénonçant les "mal-pensants" et en essayant de les éliminer par tous les moyens. Les "vigilants", les éradicateurs et les épurateurs veillent. Les dénonciations pleuvent dans les milieux les plus divers. L'ensemble de ces affaires forment un baromètre de l'état de santé intellectuel et moral de l'Occident en décadence, dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est très bas. Ces procès grotesques ("administratives" ou "judicières") intentés par des boutiques obscurantistes juives en perdition, ne nous apprennent rien. Ils veulent simplement étouffer les voix libres dissidentes. C'est peine perdue, et ils le savent bien.


Question de principe
Par: Jean-Gabriel COHN-BENDIT

Le prêt-à-penser au tribunal de l'Histoire
Par: Vincent MONTEIL

Jugement de valeur
les violations du droit (textes, jurisprudence et règles de procédure)
ddans le jugement de condamnation du Prof Faurisson (8 juillet 1981)
Par: Eric DELCROIX

De l'intolérance
et quelques considérations subjectives sur le nationalisme. Mémoire adressé à mes
amis sur les raisons de mon témoignage lors du procès du professeur Faurisson.
Par: Claude KARNOOUH

Supplique
à MM. les magistratsde la cour d'appel de Paris
Par: Jean-Louis TRISTANI

Jugement
en date du 1er juillet 1981, du tribunal de grande instance de Paris

 


"Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal; nous avons pris leur pays. [...] Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?"

- David Ben-Gourion, premier ministre israélien, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121.


Palestine banner
Viva Palestina!

Dernières éditions

200 citations sur les juifs

Le plan sioniste contre le monde arabe

L'idéalisme de Radio Islam
Interview avec Ahmed Rami publié par Pravda.

Photos  


The Founding Myths of Modern Israel
Shahak: "Histoire juive"


Milices juives - Quinze ans de terrorisme
Par Robert Faurisson

L'Holocauste au scanner
Par Jürgen Graf

Archive Robert Faurisson

Mein Kampf
Par Adolf Hitler

Une Vie pour la liberté
Révélations d´Ahmed Rami / livre autobiographique.

Down with Zio-Apartheid
StopJewish Apartheid!