No hate. No violence
Races? Only one Human race
United We Stand, Divided We Fall
Radio Islam
Know Your enemy!
No time to waste. Act now!
Tomorrow it will be too late

English

Franç.

Deutsch

Arabic

Sven.

Español

Portug.

Italian

Russ.

Bulg.

Croat.

Czech

Dansk

Finn.

Magyar

Neder.

Norsk

Polski

Rom.

Serb.

Slov.

Indon.

Türk.

Lettre adressée par le professeur Faurisson au journal Le Monde:

Une insupportable
police juive de la pensée

 

Trois remarques sur l'article que votre correspondante à Lyon consacre à la sanction qui vient de frapper Bruno Gollnisch:

1) On ne saurait traiter Bruno Gollnisch d' "ex-professeur"; Bruno Gollnisch reste professeur;

2) Il est erroné de prétendre que, dans cinq ans, ce dernier aura atteint l'âge de la retraite; il l'atteindra à 66 ou 67 ans (65 ans + 1 ou 2 ans selon le nombre de ses enfants);

3) C'est jouer sur un mot, celui de "soupçonné", que d'écrire : "C'est la première fois, dans l'histoire de l'université française, qu'un enseignant soupçonné de propos négationnistes [barbarisme insultant pour "révisionnistes"] écope d'une sanction aussi lourde."

Effectivement, c'est la première fois qu'un enseignant simplement "soupçonné" est ainsi sanctionné, mais ce n'est pas la première fois qu'un enseignant "accusé", à tort ou à raison, de propos révisionnistes écope d'une sanction aussi lourde ou bien plus lourde encore. Robert Faurisson, par exemple, ou Bernard Notin ont été interdits A VIE du droit d'enseigner mais cette interdiction, jamais prononcée, a été le résultat de pures et simples voies de fait administratives. Il y a aussi eu, pour l'enseignement secondaire, les cas, par exemple, de Michel Adam, de Vincent Reynouard ou de Jean-Louis Berger, privés A VIE du droit d'enseigner. Et cela sans parler, bien sûr, du cas de Jean Plantin: les universités Lyon-2 et Lyon-3 ont voulu, au prix d'une éhontée mascarade, retirer ses diplômes à ce dernier, respectivement onze ans et neuf ans après son départ de ces universités. Au passage, toujours à Lyon, deux professeurs d'université ont lourdement "écopé" à cause de "l'affaire Plantin". Encore à Lyon, trois autres professeurs ont également "écopé" à cause de "l'affaire Roques". Il est à noter qu'aucun de ces cinq derniers professeurs n'était, en réalité, révisionniste !

Elle est longue la liste des révisionnistes réels ou supposés qui, en France et à l'étranger, sont ainsi tombés sous les coups d' "une insupportable police juive de la pensée" (Annie Kriegel).

Robert Faurisson



Les juifs sont activement en train de massacre la liberté d'expression - sur tout ce qui touche à leur domination - menant ainsi  à la décadence de la démocratie en Occident et particuliérement en France. Dans certains pays en occident (France, Allemagne, Belgique, Suisse...) s'est développé un cancer juif policier qui s'attaque à tous les esprits qui répugnent à accepter des versions juives de l'histoire imposées et protégées par la "loi" et la police. Ainsi la justice et la Police de la pensée juive sont sur les dents. Des "intellectuels" et journalistes mercenaires font leur office en dénonçant les "mal-pensants" et en essayant de les éliminer par tous les moyens. Les "vigilants", les éradicateurs et les épurateurs veillent. Les dénonciations pleuvent dans les milieux les plus divers. L'ensemble de ces affaires forment un baromètre de l'état de santé intellectuel et moral de l'Occident en décadence, dont le moins qu'on puisse dire est qu'il est très bas. Ces procès grotesques ("administratives" ou "judicières") intentés par des boutiques obscurantistes juives en perdition, ne nous apprennent rien. Ils veulent simplement étouffer les voix libres dissidentes. C'est peine perdue, et ils le savent bien.


Question de principe
Par: Jean-Gabriel COHN-BENDIT

Le prêt-à-penser au tribunal de l'Histoire
Par: Vincent MONTEIL

Jugement de valeur
les violations du droit (textes, jurisprudence et règles de procédure)
dans le jugement de condamnation du Prof Faurisson (8 juillet 1981)
Par: Eric DELCROIX

De l'intolérance
et quelques considérations subjectives sur le nationalisme. Mémoire adressé à mes
amis sur les raisons de mon témoignage lors du procès du professeur Faurisson.
Par: Claude KARNOOUH


Supplique
à MM. les magistratsde la cour d'appel de Paris
Par: Jean-Louis TRISTANI

Jugement
en date du 1er juillet 1981, du tribunal de grande instance de Paris

 


"Si j'étais un leader arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal; nous avons pris leur pays. [...] Ils ne voient qu'une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ?"

- David Ben-Gourion, premier ministre israélien, cité par Nahum Goldmann dans "Le Paradoxe Juif", page 121.


Palestine banner
Viva Palestina!

Dernières éditions

200 citations sur les juifs

Le plan sioniste contre le monde arabe

L'idéalisme de Radio Islam
Interview avec Ahmed Rami publié par Pravda.

Photos   


The Founding Myths of Modern Israel
Shahak: "Histoire juive"


Milices juives - Quinze ans de terrorisme
Par Robert Faurisson

L'Holocauste au scanner
Par Jürgen Graf

Archive Robert Faurisson

Mein Kampf
Par Adolf Hitler

Une Vie pour la liberté
Révélations d´Ahmed Rami / livre autobiographique.

Down with Zio-Apartheid
StopJewish Apartheid!