SOLUS

Homepage Solus / Précédent / Suivant

 

LOUIS-FERDINAND CELINE

 

 

BAGATELLES POUR UN MASSACRE

 

[23] (p. 241-250)

[241]

Il faut étrangler le meilleur les chrétiens, car celui qui répand
le sang des impies offre un sacrifice agréable à Dieu.
Le Talmud.


Lorsque Lord Samuel, vicomte juif anglais, chef du parti libéral, nous déclare de but en blanc:

«La France est la première puissance intéressée en Méditerranée", nous comprenons parfaitement ce que veut dire sa Grâce: "Toute la Franscaille à vos guidouilles! Tous les hommes du péritoine sur le pont!" Il n'est au fond que de s'entendre, une bonne fois pour toutes. M. Léon Blum, raciste implacable, pacifiste très sanguinaire, ne pense lui aussi qu'à notre mort, et ne s'en cache pas. Il précise très notablement les paroles de sa Grâce Samuel. Il nous met les points sur les i. Dans un style d'ailleurs très sémite, tout ramifié, tout enveloppé, tout nègre, c'est-à-dire précieux, réticent, sucé, onctueux, surduhamélisé, sirupeux, enculeux, un vrai lambeau d'Harach-loucoum, ce que les Français du lycée invertis, négrifiés de même, appellent le Beau Style. Ah! comme il écrit bien notre Bloum! Comme il est intelligent! Ah! l'Orient! avec une grosse longue guiguite bien prousteuse à souhait! bien youtre!... Pour tes sales foireuses miches fondantes de croquant torve! Voilà ce qu'il susurre le Bloum: "Les engagements internationaux sont défiés ou mis en échec si les puissances qui les ont souscrits ne sont pas résolues d'aller jusqu'au bout. D'accord, mais aller jusqu'au bout c'est accepter le risque d'aller à la guerre. Il faut accepter l'éventualité de guerre pour préserver la paix."

Ne dirait-on pas deux larrons, deux chirurgiens juifs associés, qui se sont mis en cheville, M. Samuel et M. Blaoum, pour pousser le patient au billard... pour l'amener, persuasifs, à se faire ouvrir...

[242]

Petit détail amusant, avez-vous idée du rythme de l'invasion juive à Paris?...


Avant 1789 ......................500 Juifs

En 1800...........................4.000 --

En 1830.........................10.000 --

En 1848.........................18.000 --

En 1870.........................30.000 --

En 1914.........................90.000 --

En 1936.......................400.000 --


Autre détail pittoresque, notons que sous Philippe-Auguste, les Juifs furent propriétaires de la moitié de Paris et furent chassés par le peuple lui-même tellement ils avaient su se rendre odieux par leurs exactions, par leur pratique de l'usure. Ils furent à nouveau bannis sous Philippe le Bel, Charles Vl Louis XII, Louis XIV, Louis XVI finalement, plus faible que ses prédécesseurs, paya de sa tête la résistance des autres rois aux Juifs. Pas plus de démocratie, de libération des peuples dans toute cette histoire, en tous points fétide, que de vives truites au Bas-Meudon...

Savez-vous, c'est assez piquant, ce que répondit notre grand patriote Poincaré (marié a une juive) aux représentants d'une très importante société financière venus le pressentir, le solliciter de plaider éventuellement contre les Rothschild?...

"Messieurs! vous n'y pensez pas!... Une première fois déjà ministre des Finances, Je peux à tout instant être appelé de nouveau... et il suffirait d'un mot du Baron de Rothschild... "

Tardieu, notre grand néo-puritain, doit bien partager cet avis... Pardieu! s'il est fixé! Pensez donc! Jamais il ne nous parle, lui non plus, des Juifs!... Celui qui se montre assez fol pour se mettre à dos les banques juives peut dire adieu pour toujours au Pouvoir, à tous les Pouvoirs! même à ces Pouvoirs maquillés, "protestataires fasciformes " a fortiori!... Feintes! Diversions! morphine!... Il n'existe qu'une seule chose sérieuse au fond de toutes les [243] politiques: la conjuration mondiale juive, tout le reste n'est que babillage, sucettes, ronrons, confetti!

En dépit des apparences, des rodomontades d'Histoire, les Français n'ont jamais eu le sens national. Ils ont fait de nombreuses guerres, très longues et très sanglantes, entre eux et contre l'étranger, mais presque jamais pour leur compte, toujours pour le bénéfice d'une clique étrangère. Successivement colonie romaine et puis italienne, pendant des siècles... à l'Espagnole, à l'Anglaise, à la Germanique, à présent colonie juive, la France se donne en réalité à l'équipe la plus astucieuse, la plus effrontée des gangsters du moment qui la courbent, la bluffent et la saignent...

La France est une nation femelle, toujours bonne à tourner morue. Écoutez les femmes à Victor, comment qu'elles jaspinent à vide sur toutes les courbes de trottoir, dans tous les coins de chiots, à jacter de menues conneries, à s'en faire crever... enragées de mesquines sottises... c'est des "vraies Frances "... La France aussi, comme les femmes à Victor, descend plus bas chaque année dans l'ordre des maquereaux et dans l'ordre des ragots comme toutes les putains. Dans le milieu; examinez les vieilles mômes: elles finissent toutes par les nègres, bien contentes, bien ivrognes, bien régalées, bien enculées, bien battues... La France en est à ce moment au poil! Au moment du nègre. Le Juif dans le cul c'est son bonheur, il la fera crever, c'est son rôle... Le destin est assez simple. Il suffit d'avoir l'expérience.

Tout Français de race qui prend le pouvoir se sent perdu sans étrangers, sans cadres de l'étranger. Il se dépêche tout aussitôt de se vendre, c'est son premier souci...

Nous n'avons jamais eu de roi, de président du Conseil, de conventionnel, de "chef" qui n'ait été au moins deux ou trois fois vendu à quelque puissance étrangère. C'est-à-dire en définitive à la juiverie.

[244] Parlons de choses moins graveleuses, connaissez-vous cette prédiction de Dostoïewsky (après la Commune de 71): "Lorsque toutes les richesses le l'Europe seront dissipées, il nous restera la Banque des Juifs!"

Parlons encore de la guerre: "Savez-vous pourquoi les Juifs, pendant la grande hécatombe de 14-18, ne comptèrent que 1.350 tués? Je sais vous affranchir: parce que le Juif Abrahami, dit Abrami, sujet turc, originaire du ghetto de Constantinople fut, durant toutes les hostilités Sous-Secrétaire d'Etat aux effectifs -- c'est simple --. Il fut amplement secondé par le juif Rheims, colonel-directeur du Recrutement de la Seine. Ainsi soit-il.

Ce n'est pas tout! Savez-vous pourquoi notre Justice Militaire, jusqu'au dernier jour de la guerre, se montra toujours si implacable sur la répression farouche envers le simple soldat français? Parce que la Justice Militaire était sous les ordres de M. Isaac Israël, revanche Dreyfus, Sous-Secrétaire d'Etat aux Basses OEuvres, tout simplement, avec Mandel-Joroboam Rothschild, fils du véritable roi de France, comme dictateur effectif auprès du pantin Clemenceau. Admirable distribution du travail. Général Mordacq, Juif, directeur du Grand-Quartier. Voilà l'abattoir aryen au complet... Et pour le Registre des Réclamations!!

Ne quittons pas sitôt la guerre. Savez-vous que toutes les guerres, et pas seulement la dernière, sont préméditées par les Juifs, réglées par eux longtemps d'avance, comme papier à musique? Il est même amusant d'observer d'un peu près, les détails de cette entreprise. De retrouver les paroles juives (même d'antiquité) prophétiques. Le prophète Daniel (Lévitique XXVI) ne prédisait-il pas pour l'année 1914 "le Grand Bouleversement mondial, le commencement de la fin des empires goyes? " Bafouillages d'illuminé? Sans doute...

Mais plus sérieux, savez-vous que l'étudiant Princip, l'assassin de Sarejevo, actuellement statufié à Belgrade, était juif?...

[245] Connaissez-vous intégralement la réponse de Guillaume II, pendant la guerre, à la supérieure de l'Abbaye de Mendret (Belgique): "Non, Madame. je n'ai pas voulu la guerre, le responsable n'est pas moi. La guerre m'a été imposée par les Juifs et la franc-maçonnerie. "

Un plus récent, tardif écho de la "Grande Illusion ": Déclaration de Lloyd George à la Chambre des Communes le 19 Juin 1936 (sur le problème palestinien): "En 1917, l'armée française se mutina, l'Italie était défaite, la Russie mûre pour la révolution et l'Amérique n'était pas encore rangée de notre côté... De tous côtés, nous arrivait l'information qu'il était d'importance vitale, pour les Alliés, d'avoir le soutien de la Communauté juive."

Puisque nous sommes en Angleterre, savez-vous que l'Intelligence Service anglais, création de Cromwell, constitue en fait le super-gouvernement d'Angleterre, organisme occulte aux ressources illimitées, bien au-dessus des monarques et du Parlement, émanation juive, entièrement à la dévotion des intérêts juifs, de la politique mondiale juive... qu'il y a deux reines en Angleterre... Mrs. Simpson et l'autre. La reine de la juiverie anglaise et de l'Intelligence Service et puis l'autre--l'une bien plus puissante que l'autre, le passé... l'avenir... Un vice-roi des Indes, au surplus, toujours plus ou moins juif.

Et cette guerre sino-japonaise? Elle appartient à la même espèce que toutes les guerres de la planète. Elle ne représente que l'un des actes du Mondial Conflit sur le Théâtre Jaune, de la lutte à mort entre les juifs et antijuifs judéo-sino-russes communistes contre militaristes nippons... Il n'y aura plus avant bien des siècles, de temps, de place. de peuples au monde pour s'occuper d'autre chose que de ce Conflit: Juifs contre anti-Juifs...

Ce sont les livres des Juifs qui vous renseignent le mieux sur l'état des revendications juives, sur leur température de haine et de [246] racisme. Nous lisons dans le livre du professeur juif Arthur Ruppin, professeur de Sociologie à l'Université hébraïque de Jérusalem: "S'il était vrai, comme les nazis le prétendent, que la place prise par la minorité juive dans la vie économique et culturelle germanique était insupportable aux Allemands non-juifs, il n'en reste pas moins que la manière dont le gouvernement allemand a essayé de résoudre le problème, dans un mépris total du droit des Juifs, constitue un véritable outrage. Quand Napoléon Ier voulut résoudre le problème juif en France, il convoqua le "Sanhédrin juif" et lui soumit un certain nombre de questions..."

Tiens! tiens! voyez-moi ce petit rusé! Ce professeur Arthur Ruppin! Ah! qu'il est cocasse! avec son "Sanhédrin"! Mais le "Sanhédrin"... Napoléon en est précisément crevé! Ce fut le "Sanhédrin" bel et bien qui sucra Napoléon! Pas Wellington! Pas Nelson!


Non Napoléon ne serait pas mort à Sainte-Hélène
Si Napoléon n'avait jamais "sanhédrisé".


Sanhédrin! mais voici l'artisan majeur de toute la débâcle napoléonienne, de la catastrophe. C'est par le Sanhédrin, ce grand Consistoire juif que fut sauvagement sabotée la suprême tentative d'unification aryenne de l'Europe...

Ce que l'on intitule dans les revues diplomatiques, la tradition anglaise, n'est en réalité que la politique juive mondiale (comme le fameux optimisme dit anglo-saxon, n'est en réalité que l'optimisme juif, leur chant triomphal de nègres exultants). Toujours les Juifs ont miné, déconfit, salopé, carambouillé très rapidement par leurs tractations, et quelles tractations!... toutes les tentatives sérieuses de fédération européenne. Toutes, elles ont échoué, démolies par les Juifs...

Les Juifs, en fait d'unification de l'Europe et du monde ne veulent entendre parler que de leur unification juive, sous les talons juifs et pas d'autre chose, l'Empire mondial tyrannique juif.

Et ce passage du même auteur, Ruppin, ne vous rend-il pas songeur ? Vous explique-t-il un petit peu l'implacable marche au ghetto, la nôtre cette fois!


"Au Moyen Age, alors que la vie économique reposait sur le système des guildes (corporations aryennes), [247] il était considéré comme malhonnête de rechercher un bénéfice très élevé, puisqu, on aurait ainsi attenté au gagne-pain des autres membres de la corporation. Mais le Juif, exclu des guildes, ne pouvait voir que des compétiteurs, non des confrères, en ceux qui avaient la même profession que lui. Il était perpétuellement en conflit avec l'esprit de l'organisation des guildes. Sa manière de comprendre les affaires paraissait immorale, condamnable, du point de vue qu'on avait au Moyen Age. Il reste un vestige de cette manière de voir dans le code professionnel des médecins et des avocats, auxquels il est tacitement interdit de solliciter malades ou clients. En matière de commerce, cette conception a complètement disparu avec le système des guildes, et les méthodes commerciales des Juifs se trouvèrent réhabilitées, par l'adoption générale qui en fut faite, puisque la recherche du gain et la libre compétition devinrent les bases du système capitaliste. Les Juifs prirent rapidement une situation importante dans la banque, le commerce et l'industrie, améliorèrent et élargirent leurs affaires, parvinrent au premier rang des professions libérales, et réussirent d'une manière générale à s'assurer une existence meilleure et délivrée d'anxiété. En bien des cas, ils parvinrent même à la fortune, parfois à la grande opulence."


Il vous dit ainsi tout M. Ruppin et pourquoi votre presse est muette et pourquoi vous vous trouvez tout en bas de la mélasse et pourquoi vous en crèverez... Judaïquement strangulé. Pourquoi vous serez en enfer "boulluz", juif. D'ailleurs le Juif Kurt Munger dans son livre "Les voix de Sion", vous l'annonce:


"Il sera impossible de se débarrasser de nous. Nous avons corrodé le corps des peuples et nous avons infesté et déshonoré les races, brisé leur vigueur, putréfié tout, par notre civilisation moisie. "


Voulez-vous savoir comment le juif Léon Trotzky, créateur de l'Armée rouge, traite dans son livre "Ma vie ", les soldats de cette même armée? "Des singes sans queue, fiers de leur technique et qui se prétendent des hommes."

Vous imaginez bien que si les Soviets avaient voulu exécuter Trotzky, depuis belle lurette que ça serait fait! S'il les avait [248] vraiment gênés!... Mais Trotzky? un compère!... Il représente le Diable dans cette farce... Le "baron " de Staline, il travaille dans "l'exportation " voilà tout...

D'après ce que racontent des Juifs de New-York, la guerre prochaine devrait éclater vers la fin de juin 38. Ragots...

Vous connaissez peut-être de nom le "Rassemblement Universel pour la Paix "?... Création de l'Union Soviétique financée par l'URSS, ébauche d'un vaste front populaire international? Savez-vous comment le Dr Temple, archevêque anglican (pro-juif) de New-York s'exprima lors du dernier Rassemblement?... En ces termes:

"Il sera peut-être nécessaire qu'il survienne de nouveau une terrible grande guerre pour rétablir l'autorité de la Société des Nations... Il faudra peut-être que la génération actuelle et les générations futures soient décimées, sacrifiées, dans une nouvelle guerre mondiale, pour que la Ligue genevoise en sorte raffermie, tout comme la dernière guerre fut indispensable à sa création."


Tiens! Tiens! Les protestants aussi? Cette bonne blague! Le protestantisme n'est qu'une chapelle de la plus grande juiverie. Le protestantisme doit tout à la juiverie, sa propre "Réforme" pour commencer. Le Pacte universel anglo juif repose sur le Protestantisme. Religion de Transition. Quand l'on vous tapera dans les rues pour le "Rassemblement Universel" ... Vous saurez de quoi il s'agit.

A bâtons rompus, plus près de nous, et beaucoup moins grave, savez-vous pourquoi l'Académie Française semble subir un renouveau de brocards?... de verveux, venimeux assauts? Pourquoi les pamphlétaires et les frondeurs de la gauche enragent à nous les montrer les Académiciens dans leurs revues et satires plus incontinents, plus "sucrotteurs" que jamais?... Pourquoi les festivités juives, les grandes youstrikades 37, semblaient sonner le glas funèbre de l'Académie. Pourquoi ses journaux l'abandonnent ?... Parce que son compte est bon... Ah! que ne s'est-elle un peu davantage grouillée, pendant qu'il était temps encore, que n'a t-elle vivement fait monter chez elle MM. Bernstein, Maurois, Picasso, Sacha, [249] Golding, Carco, tous les Alexandre et les Samuel, et les Léo, qui se trouvaient en instance, et puis quelques généraux juifs pour colorer l'assortiment. Elle se sauvait de justesse! Mais à présent il est trop tard! Mille platitudes n'y changent rien, ses mois sont comptés. Vieille Toilette, vieille garde-robe impertinente, vous serez rasée! Vous y passerez toute première!

Observez donc, c'est amusant comme les petites académies, dans les pourtours, toutes anxieuses au vent, se dépêchent, l'heure très pressante de faire tout leur plein de youtres, de donner à la grande youtrerie, cent mille gages de soumission rampante... de compréhension absolue... de se faire bien voir par M. de Rothschild... de s'enjuiver à tout rompre. Tortillant spectacle!... Il serait piquant que je vole à mon tour, effréné, à la rescousse de la vieille putain! Non! Non! Bévue! L'Académie Française a fait beaucoup, énormément, tout son possible pour le triomphe de la Juiverie, pour notre colonisation par les Juifs dans tous les domaines. Très antique vieille croulante ribaude veut à présent fermer son cul! Barricader son pourri ? De quoi ? Quelle façon ? Voilà des chichis impossibles! Des offusquements très burlesques! Des tartes! Elle doit crever la vieille ordure, par les nègres, comme elle a vécu, le fias énormément ouvert. Justice.



[250]


Le Français s'il était curieux, il en apprendrait des choses, s'il voulait un petit peu, par exemple, connaître tous les noms, véritables, de ceux qui le dirigent, et surtout les noms des parents et des grands-parents de ceux qui le commandent, qui gouvernent tout dans sa maison, qui lui font sa politique (droite et gauche), son théâtre, son administration, sa finance, son Instruction Publique, sa peinture, sa musique, ses romans, ses chansons, sa médecine, sa justice, sa police, son aviation, et bientôt tous les hauts cadres de sa marine et de l'armée (pas les combattants). Il s'apercevrait qu'au fur et à mesure des années, depuis l'affaire Dreyfus surtout, les Français de race ont été à peu près complètement évincés, découragés, minimisés, éliminés, bannis de toutes les places de commandement officielles ou occultes, qu'ils ne peuvent plus sur leur propre sol par châtrerie, désarmement systématique, former autre chose qu'un cheptel amorphe entre les mains des Juifs, fin prêts pour tous les abattoirs. Que chaque nouvelle fonction se trouve immédiatement occupée, chaque vide comblé par un Juif, enjuivé, maçon, époux de juive, etc. Le nègre monte implacable, métis sadique, intransigeant. Et je ne parle pas de notre Noblesse si parfaitement saturée de sang nègre!... L'on me citait l'autre jour le cas d'une très grande famille, d'un des plus grands noms de France où sur 135 porteurs valables authentiques du nom et du titre, 73 étaient Juifs! par mariages, alliances, reconnaissances, etc., etc. Et ce cas n'est pas spécial, la proportion est valable pour presque toutes les "grandes familles "... Les Juifs-négrites ne sont pas chez nous. C'est nous qui sommes chez eux.


Ce texte comporte les pages 241-250 du pamphlet de Louis-Ferdinand Céline, intitulé Bagatelles pour un massacre. Le "massacre", dans la pensée de l'auteur, est évidemment celui qu'il prévoit, en 1937, comme ce qui arriverait s'il éclatait une deuxième guerre mondiale.

Contrairement à la rumeur, les pamphlets ne sont pas interdit par des lois, des règlements ou des tribunaux. Ils n'ont pas été réédités par des maisons d'édition ayant pignon sur rue parce que l'auteur, revenu en France, voulait pouvoir vendre les livres qu'il écrivait alors pour gagner sa pitance. Cette mesure d'opportunité n'a plus lieu d'être après la disparition de l'auteur, en 1961. Personne n'a la droit de soustraire à la légitime curiosité des générations suivantes ce qui a été le noyau incandescent de la littérature française vers le milieu du vingtième siècle.

Le texte ici reproduit est celui d'une édition probablement pirate. Les détenteurs d'une éditions réellement authentique voudront bien nous signaler les éventuelles différences.

D'autres groupes de 10 pages suivront.

++++++++++++++++++++++++++++

Vous avez téléchargé ce document à<http://www.abbc.net/solus/baga23.html>


Homepage Solus / Précédent / Suivant

[email protected]