SOLUS

Homepage Solus / Précédent / Suivant

 

LOUIS-FERDINAND CELINE

 

 

BAGATELLES POUR UN MASSACRE

 

[28] (p. 291-300)

[291]

Les non-Juifs ont été créés pour servir le Juif jour et nuit.
Le Talmud.


Les Juifs, directement ou par personnes interposées, possèdent en France les Trusts suivants soit 750 milliards sur les 1.000 milliards de la fortune française:

Trust: des Banques et de l'Or.

-- de l'Alimentation.

-- des Articles de Paris

-- de la Fourrure.

-- de la Confection et des Bas.

-- des Pétroles et de ses Dérivés.

-- de l'Ameublement.

-- de la Chaussure.

-- des Transports et Chemins de Fer.

-- de l'Electricité.

-- de l'Eau et du Gaz.

-- des Produits Chimiques et Pharmaceutiques.

-- des Agences Télégraphiques.

-- des Stupéfiants.

-- des Armements.

-- des Gaz de Combat.

-- des Grands Moulins.

-- du Blé.

-- de la Presse et du Journalisme.

-- des Objets de Piété.

-- de la Maroquinerie. [292]

-- de l'Industrie du Livre.

-- des Magasins à Prix Uniques.

-- des Théâtres (auteurs et salles).

-- du Cinéma (Studios).

-- des Ventes (Bandes noires).

-- de l'Automobile (en formation).

-- des Eponges et Fibres pour Brosserie.

-- de la Joaillerie.

-- de la Spéculation Immobilière.

-- de l'Usure et Escroquerie.

-- des Stations Radiophoniques.

-- des Organisations Politiques.

-- des Objets d'Art et Antiquités.

-- des Maisons à succursales multiples.

-- des Produits Photographiques.

-- des Eaux Minérales.

-- des Sociétés Immobilières.

-- des Grands Magasins.

-- des Modes et Haute Couture.

-- des Assurances.

-- des Cuirs et Peaux.

-- des Houillères.

-- des Cellules et Moteurs d'Avions.

-- des Compagnies de Navigation.

-- de l'Optique Médicale.

-- de la Bonneterie.

-- de la Chemiserie.

-- des Fonderies et Forges.

-- des Matières Premières (trust mondial).

-- des Grandes Brasseries.

-- du Tourisme (Grands Hôtels, stations thermales, Casinos, etc.).

-- des Raffineries de Sucre.

-- des Adjudications Militaires.

-- des Lampes T. S. F.

-- des Professions Libérales (en formation).

-- et Lisieux! et le Pape!

Il faut être beaucoup plus sot qu'un veau de la première semaine pour ne pas admettre, dans ces conditions, que les Juifs [293] sont bien nos tyrans... absolus, qu'ils décident absolument, souverainement de notre existence ou de nos suppressions: Révolution, guerre, famine. Dans n'importe quelle société anonyme, lorsque l'un des actionnaires détient la majorité des actions (l'énorme majorité), c'est lui qui commande, les autres obéissent. Autant de fragiles têtards. Et nous ne sommes même pas têtards, nous autres... pas actionnaires!... sous-têtards!

 

[294]


Nous ne devons jamais oublier que...

"C'est à la Franc-Maçonnerie qu'on doit la République de cette époque; que ce sont les Maçons et les Loges qui ont fait la République."

Convent du G. Orient 1887.


"Le premier acte des Francs-Maçons sera de glorifier la race juive, qui a gardé inaltéré le dépôt divin de la science. Alors ils s'appuieront sur elle pour effacer des frontières."

"Le Symbolisme", revue maçonnique, 1926.


"La Franc-Maçonnerie est une institution juive dont l'Histoire, les degrés, les rites, les mots de passe et les explications sont juifs du commencement à la fin."

Rabbin Wise Isaac,
Israelite of America, 1886.


"La Révolution Internationale est pour demain l'oeuvre de la Franc-Maçonnerie."

Bulletin Officiel de la Grande Loge de France,
Octobre 1922.


[295]

"Les Hommes au pouvoir en ce siècle n'ont pas affaire seulement aux Gouvernements, aux Rois, aux Ministres, mais encore aux Sociétés secrètes. Au dernier moment elles peuvent mettre à néant tous les accords. Elles possèdent des agents partout, des agents sans scrupules, qui poussent à l'assassinat. Elles peuvent, si elles le jugent à propos, amener un massacre."

Disraeli,
Premier Ministre Anglais.


"L'Esprit de la Franc-Maçonnerie, c'est l'esprit du judaisme dans ses croyances les plus fondamentales; ce sont ses idées, c'est son langage, c'est presque son organisation."

"La Vérité Israélite".


"La Maçonnerie n'est rien de plus, rien de moins que la révolution en action, la conspiration en permanence."

Initiations secrètes au 33e degré.


[296]


L'Epoque messianique sera l'époque glorieuse où s'accomplira
l'extermination des Chrétiens et des Gentils.
Grand Rabbin Ahabanel.


Tout de même, il suffit de regarder, d'un petit peu près, telle belle gueule de youtre bien typique, homme ou femme, de caractère, pour être fixé à jamais... Ces yeux qui épient, toujours faux à en blêmir... ce sourire coincé... ces babines qui relèvent: la hyène... Et puis tout d'un coup ce regard qui se laisse aller, lourd, plombé, abruti... le sang du nègre qui passe... Ces commissures naso-labiales toujours inquiètes... flexueuses, ravinées, remontantes, défensives, creusées de haine et de dégoût... pour vous!... pour vous l'abject animal de la race ennemie, maudite, à détruire... Leur nez, leur "toucan" d'escroc, de traître, de félon, ce nez Stavisky, Barmat, Tafari... de toutes les combinaisons louches, de toutes les trahisons, qui pointe, s'abaisse, fonce sur la bouche, leur fente hideuse, cette banane pourrie, leur croissant, l'immonde grimace youtre, si canaille, si visqueuse, même chez les Prix de Beauté, l'ébauche de la trompe suceuse: le Vampire... Mais c'est de la zoologie!... élémentaire!... C'est à votre sang qu'elles en veulent ces goules!... Cela devrait vous faire hurler... tressaillir, s'il vous restait au fond des veines le moindre soupçon d'instinct, s'il vous passait autre chose dans la viande et la tête, qu'une tiède pâte rhétorique, farcie de fifines ruselettes, le petit suint tout gris des formules ronronnées, marinées d'alcool... De pareilles grimaces comme l'on en trouve sur la gueule des Juifs, sachez-le, ne s'improvisent pas, elles ne datent pas d'hier ou de l'Affaire Dreyfus... Elles surgissent du fond des âges, pour notre épouvante, des [297] tiraillements du métissage, des bourbiers sanglants talmudiques, de tout l'Apocalypse en somme!...

Malheur au damné! Crève donc animal impossible!... Rebut! Tu ne sursautes même plus d'effroi à la vue de tels monstres! Tu ne vois pas ta torture et ta mort inscrites, ravinées sur ces hures ? Quel miroir te faut il donc ?... Pour voir ta propre mort ?... Toutes les laideurs veulent dire toutes quelque chose. Regarde! Puisque tu es trop fainéant pour lire dans les livres, déchiffre au moins apprends à lire sur la figure des Juifs l'arrêt qui te concerne, personnellement, l'Arrêt, l'Annonce vivante, grimacière, de ton massacre.


[298]

Nous avons mille fois, cent mille fois pire que les Fermiers
Généraux. Nous avons les Juifs et les francs-maçons.


Juifs! Fixe! Vous crevez pas l'imagination!
Vous l'avez lourde et gaffeuse
Je ne suis pas le cagoulard No· 1
Je ne suis pas payé par Goering.
Ni par Musso ni par Tardieu!...
Ni même par Mr. Rothschild! (Tout est possible)
Je ne suis paye par personne...
Je ne serai Jamais paye par personne.
Je ne veux fonder aucun parti.
Je ne veux pas monter sur l'estrade.
Je ne veux dominer personne Je n'ai pas besoin d'argent.
Je n'ai pas besoin de puissance
Vraiment je n'ai besoin de rien.
Mais je suis chez moi, et les Juifs m'emmerdent
Et leurs manigances me font chier
Je le dis tout haut, à ma manière...
Comme je le pense.

Repos!

Fixe!... Si l'on refoulait tous les Juifs, qu'on les renvoie
En Palestine avec leurs caids francs-maçons -- puisqu'ils s'adorent --
Nous cesserions d'être "Intouchables"
Au pays des Emirs nègrites... [299]
Nous n'aurions ni guerre, ni faillite...
Avant longtemps... longtemps... longtemps...
Et nous aurions beaucoup de places vides... immédiatement
Tout de suite... les meilleures en vérité...
Nos enfants n'auraient plus besoin
D'aller supplier, quémander...
Aux Juifs... francs-maçons... et autres bouliphages Ténias...
Vermines, "Fermiers lombricaux" de la Viande commune...
Quelques petits restes de pitance...
L'aumône... la charité...
Ils n'auraient plus besoin de supplier les Juifs
De bien vouloir les laisser vivre...
Subsister, sur leur propre territoire, encore un petit instant...
Sursis! Avant d'aller crever pour eux...
Pour leurs diableries, leurs farces, leurs complexes...
Leurs prodigieuses ventrées
De pieuvres juives
Dans les furieuses terribles batailles.
Dans les grandes fournaises Kabaliques.

Repos!


[300]


Autrefois, quand les Juifs devenaient rétifs et insolents, les Rois devenaient cruels. Le Juif Simon ne voulait pas ouvrir ses trésors au Roi Henri III, le roi le fit venir, lui fit arracher 17 dents, séparant chacune de ces extractions de cette demande: "Prête-moi tes trésors..."

A la dix-septième le Juif céda. Ce mode d'emprunt a été abandonné par les chefs d'Etat modernes, mais pour ne pas laisser perdre le procédé, les gens de finance l'ont appliqué à leur façon de prêter.

Aujourd'hui, en effet, ce sont les gens de haute finance (les Juifs) qui arrachent les dents des gouvernements jusqu'à ce que ceux-ci leur aient livré l'argent de leurs administrés.

Ceci balance cela.

Sous Louis XV et sous Louis XVI, l'égalité tendait à se faire, la finance montait, la dignité descendait. La masse était dépouillée, mais on faisait vivre les talents individuels.

Aujourd'hui celle-ci et ceux-là meurent également.

(Extrait de l'Histoire des Gens de Finance, par John Grand Carteret.)


Ce texte comporte les pages 291-300 du pamphlet de Louis-Ferdinand Céline, intitulé Bagatelles pour un massacre. Le "massacre", dans la pensée de l'auteur, est évidemment celui qu'il prévoit, en 1937, comme ce qui arriverait s'il éclatait une deuxième guerre mondiale.

Contrairement à la rumeur, les pamphlets ne sont pas interdit par des lois, des règlements ou des tribunaux. Ils n'ont pas été réédités par des maisons d'édition ayant pignon sur rue parce que l'auteur, revenu en France, voulait pouvoir vendre les livres qu'il écrivait alors pour gagner sa pitance. Cette mesure d'opportunité n'a plus lieu d'être après la disparition de l'auteur, en 1961. Personne n'a la droit de soustraire à la légitime curiosité des générations suivantes ce qui a été le noyau incandescent de la littérature française vers le milieu du vingtième siècle.

Le texte ici reproduit est celui d'une édition probablement pirate. Les détenteurs d'une éditions réellement authentique voudront bien nous signaler les éventuelles différences.

D'autres groupes de 10 pages suivront.

++++++++++++++++++++++++++++

Vous avez téléchargé ce document à<http://www.abbc.net/solus/baga28.html>


Homepage Solus / Précédent / Suivant

[email protected]