SOLUS

Homepage Solus / Précédent / Suivant

 

LOUIS-FERDINAND CELINE

 

 

BAGATELLES POUR UN MASSACRE

 

[29] (p. 301-310)

[301]


Ohé! Oyez la Juiverie! la Mascaille!

Et couvrez-moi d'ordures! Je vous entends branler! fouiller! foutriquer vos poubelles! Que vous êtes loursingues et cons! Plus souffleux! Plus lâches! Plus vils que le banc des rhinos dans la fiente en panique!

Beau dire! Beau crosser! Beau faire! "Princes!" Beau tuer! Bourriques! Loufes! Popes de la trahison!

Compagnons! Gueule au charron!

Ding! Ding! Dong!

Que vous l'avez dans le cul!

Carillon! Charades! Tornades!

Que vous l'avez dans le cul!

Chiasse!


[302] [Cette page répète la p. 290. C'est une erreur de mise en page]


Ni promesse, ni serment n'obligent le Juif à l'égard des chrétiens.
Le Talmud


A présent la bonne grosse tranche de ce beau Thorez... sur sa couverture "Ma vie"... bonne grosse bouille bien offerte... Boubouroche en triomphe... Invraisemblable!... en bras de chemise... bien en chaleur, bien en chair, bien vain, bien poupin... L'Aryen idéal pour prestidigitateur juif... Le cocu rêvé... Le sergent tout frais promu... ravi... exultant... tout en "roue"... première sortie!... miroitant du galon... Pitié!...

Quelle splendide pièce à promener dans la cage aux vampires! Quel propice, savoureux dindon! Pauvre innocent super-guignolet!... Voici donc le bébé-fuhrer!... L'arroseur arrosé!... qui va jouer notre pauvre petite partie, déjà si compromise, sur les damiers internationaux ?... contre la clique de maquignons-politiques, diplomates, "gris-gris", commissaires juifs, la plus rusée, la plus perverse, la plus complexe, la plus faisandée, maléfiante, torve, vénéneuse, scorpionique imaginable!... Le ramassis de fripouilles, djibouks, agents doubles, magiciens, bourriques, illusionnistes charlatans, le plus complet, le plus blindé, le mieux assorti, le plus raciste, le plus effronté de la planète, bonneteurs avérés, chevronnés, sorcelleux, officieux, officiels, vertigineux, de l'intrigue maléfique, magique, à centuple fond, de l'esquive, des cent mille passe-passes asiates, des tarots qui assassinent, des déserts miragineux... des cadavres sans tête... des cordes sans pendus... des mots [303] sans suite... des malles sans couvercles... des nuages messagers... Insurpassables virtuoses pour tous dédales et pertes casuistiques... acrobates inimaginables pour tous catacombes et toutes oubliettes... La quintessence même des plus infinies vicieuses gangstériques crapules de l'Univers... Et puis alors pour nous défendre?... nos os, nos pauvres "carrés"... Qui? Ce Cadum?... Merde!... Ça va mal!... Ça va très mal!... Ils en feront qu'un coup de glotte les youtres.


[304]

"Que sonne l'heure de la mobilisation et, avant de partir sur la route
glorieuse de leurs destinées, les mobilisés abattront
MM. Béraud et Maurras comme des chiens."
(Le Populaire, novembre 1933.)


Ah! qu'on ne m'oublie pas!

D'autant que les "brigades juives d'assassins" ne montent pas elles, en ligne!

Petits crépus, tirez vite! tirez juste! Attention!


[305]

"Les Juifs seuls sont des hommes et les autres nations
ne sont que des variétés d'animaux."
(Le Talmud.)


Je ne sais plus quel empoté de petit youtre (j'ai oublié son nom, mais c'était un nom youtre) s'est donné le mal, pendant cinq ou six numéros d'une publication dite médicale (en réalité chiots de Juifs), de venir chier sur mes ouvrages et mes "grossièretés" au nom de la psychiatrie. La rage raciste de ce pleutre, sa folie d'envie se déguisaient pour la circonstance en vitupération "scientifique". Il en écumait d'insultes, cet infect, dans son charabia psycholo-freudien, délirant, pluricon. Cet imbécile d'après son verbiage, sa marotte, son pathos, devait être aliéniste. Les aliénistes sont presque tous idiots, mais celui-ci donnait l'impression d'un véritable tétanique en "sottise", d'un super critique en somme. Je ne sais plus par quelles tares, mentales et physiques, par quelles abjectes perversions, monstrueuses dispositions, obsession très cadavérique, pourriture d'âme, ce sous-enculé de la cuistrerie expliquait tous mes livres, mais, dans tous les cas, jamais crapaud pustuleux (ma pomme) tout dégoulinant de fiente vénéneuse ne fut plus hideux, plus insupportable aux regards de la blanche, parfaite colombe (lui-même). Tout ceci sans importance, mais une petite remarque s'impose, amusante: le Freudisme a fait énormément pour les Juifs de la médecine et de la psychiatrie. Il a permis à tous ces sous-nègres grotesques, diafoireux, dindonnants, du Diplôme, de donner libre cours à toutes leurs lubies, vésanies, rages saccageuses, mégalomanies inavouables, despotismes intimes... Les voici tout pontifiants de freudisme ces saltimbanques de brousse, [306] post-congolais, avec tout leur culot diabolique, de néo-féticheurs... "Tout Liberia dans nos murs!" Rien de plus comique aux colonies, plus vif sujet de rigolade que l'outrecuidante jactance des médecins indigènes frais émoulus des Facultés coloniales. Ils valent leur pesant de ridicule. Mais ici nous prenons, nous, la bamboula des médecins, juifs pires négrites oniriques, pour argent comptant!... Prodige! Le moindre diplôme, la moindre nouvelle amulette, fait délirer le négroide, tous les négroides juifs, rugir d'orgueil! Tout le monde sait cela... Kif avec nos youtres depuis que leur Boudah Freud leur a livré les clefs de l'âme! (Elie Faure me déclarait quelques jours avant sa mort que Freud avait découvert l'endroit où se trouvait Dieu! où se trouvait l'âme!) Admirez comme ils jugent, tranchent, à présent, décident nos youtres super-mentaux menteurs, de toute valeur, de la vérité, de la puissance, souverainement, de toutes les productions spirituelles! Sans appel! Freud! L'alter-ego de Dieu! Comme Kaganovitch est l'alter-ego de Staline!

C'est en bêlant que nous, petits enfants transis de crainte, nous devons désormais aller nous faire juger par ces émanations de Dieu-même!

J'en chie un tous les matins moi, de critique juif, et c'a ne me fait pas de mal au fias! Qu'on se le dise...

Mais d'où tiennent ils tous ces canaques tant d'insolence? Qui fera rentrer sous paillotte tous ces gris-gris en rupture?... tous ces bouffons négroides, "tam-tameurs" dépravés du Parchemin?... ces Démiurges en noix de coco? Quelle chicotte remettra du plomb dans les charniers de tous ces singes? les fera ramper dans leurs tanières? fermer leurs gueules à manioc, garder un peu leurs ordures? Quelle chicotte?... Experts juifs? Psychiatres juifs? Voilà les juges de nos pensées! de nos volontés! de nos arts! C'est le coup de grâce! Plus bas que macaques nous voici! Foireux au cul des singes! Demander l'avis, la permission de la merde même, pour respirer!


[307]


Le Dr Faust parle avec le Diable. Le Dr Freud parle avec Dieu. Tout va très bien.


[308]


Petites citations:

Aucun homme, écrivain, politique ou diplomate, ne peut être considéré comme mûr tant qu'il n'a pas abordé carrément le problème juif.

Wickham Stead.


L'admission de cette espèce d'hommes ne peut être que très dangereuse. On peut les comparer à des guêpes qui ne s'introduisent dans les ruches que pour tuer les abeilles, leur ouvrir le ventre et en tirer le miel qui est dans leurs entrailles: tels sont les Juifs...

Requête des marchands à Louis XV (1777).


Ah! si seulement Titus n'avait pas détruit Jérusalem, nous aurions été préservés de cette peste juive, et les vainqueurs n'auraient pas gémi sous le joug des vaincus.

Claudius Rutilius Numatianuss
Poète gaulois (An 350 après J.-C.).


En Allemagne, les Juifs jouent les premiers rôles et sont des révolutionnaires de premier ordre. Ce sont des écrivains, des philosophes, des poètes, des orateurs, des publicistes, des banquiers qui portent sur leurs têtes et dans leurs coeurs le poids de leur vieille infamie. Ils deviendront un fléau pour l'Allemagne... Mais ils connaîtront probablement un lendemain qui leur sera néfaste.

Metternich (1849).


Tout ce qui est compliqué est faux et pourri.


[309]

C'est ma croyance superstitieuse que si la Dictature du Prolétariat finit
par succomber, c'est qu'elle n'aura pas versé assez de sang.
Béla Kun.


Mais je le sais bien que t'aimes pas les Juifs! qu'il m'a répondu Gustin, mais tu me remplis les oreilles... C'est pas la peine de seriner. Tu nous casses avec tes salades... Moi non plus, je ne peux pas les sentir, cependant, je m'en accommode... Il faut vivre avec son mal... Dans ma pratique de clientèle entre Epinay et les "Bastions", c'est eux maintenant qui raflent tout... Y en a plus que pour eux dans la plaine... On était tranquille autrefois... Y avait le père Comart et Gendron... Je te parle d'avant la guerre... On existait sans se faire de mal... Maintenant, ils sont quatorze Juifs et trois Arméniens dans le même espace. Ils nous expulsent tous les natifs... Fallait pas partir à la guerre, on s'est suicidé... Pour chaque Français tué à Verdun il est arrivé vingt youtres. Il s'en fabrique par cohortes des youtres médicaux dans nos facultés. Tous les jurys sont bien propices, dévoués aux Juifs, enjuivés corps et âme... Les meilleurs clients des grands maîtres sont les Juifs, faut pas oublier... Ce sont eux qui payent nos grands maîtres... qui paye commande finalement!... Ils se font soigner tant et plus... Ça prédispose bien pour les Juifs, les petits Juifs, pour les examens... les concours, les magnifiques "équivalences"... à eux, toutes les clefs de la Maison... Le Français lui "son équivalence" c'est le "con béni"... C'est bien pour sa gueule, c'est tout ce qu'il mérite!... Ils s'établissent comme champignons nos petits youtres de la médecine... au nom des Droits de l'Homme... Ça se "naturalise" comme ça pisse un petit Juif... C'est syndiqué [310] de tous côtés, ça embolise toutes les Loges... C'est la "taichnique" de l'invasion... le "coucouisme" médical... Pourquoi résister?... Ils tiennent tout!... même l'archevêque ils le tiennent par les grands Juifs... Rien comme un Juif dit converti pour retaper les Eglises... Le médecin du pape doit être juif... C'est une tradition... Le Vatican est un ghetto comme un autre... La politique du Vatican toujours propice à la juiverie... Nous avons eu des évêques, des papes juifs... tout un clergé franc-maçon... Quand on ne veut plus d'eux, nulle part, qu'on les brûle un peu partout, où les Juifs, je te demande, trouvent-ils refuge?... Mais au Vatican!... Pour la résistance?... notre armée?... enjuivée jusqu'à la garde!... depuis Dreyfus, depuis Alexandre Millerand Juif (fils d'un gardien de synagogue!) Tous les généraux? dans la fouille! et la Police?... Mais voyons... Tous ceux qui détiennent les clefs du garde-manger, de la Bourse, de la Cave, de l'Enseignement, du Livre, du Cinéma, de la Chanson... Juifs!... Tous les Music-Halls! tous les théâtres (et la Comédie-Française), tous les journaux, toutes les radios sont juifs et juives, militants de juiverie, bouillonnants de juiverie... folkloristes s'il le faut!... que diable! "pour mieux te séduire, mon enfant, pour mieux t'étrangler"... Toutes les vedettes (à de rares exceptions près) de la scène, du film, de la chanson, de la science, de "l'esprit", sont juives (1/2, 1/3 ou 1/4...) Le peuple ne fredonne, ne mange, ne boit, ne lit, n'admire, n'entend parler, ne vote que du juif... Alors toi mironton! radoteux tordu petit scribouillant, que viens-tu nous emmerder?... que viens-tu nous étourdir avec tes marottes?... Je te demande un petit peu? dis chapelure?... Mais ils vont te résoudre! mon ami! sais-tu les Juifs?... Tu les connais pas encore... Mais non... mais non... pas encore... Raconte, ils t'ont pas des fois soulevé une gonzesse?... dis, Rhumatisme?

--J'en ai pas... J'en ai jamais eu de gonzesse...

--Pourquoi?...

--J'ai peur d'aimer...

--T'es un haineux, et puis c'est marre... C,est ta sale nature...

Il vinassait dur Gustin, mais quand même il voyait juste.

--Ils ont tout... Il continuait. Ils sont un million de Juifs en France répartis... deux millions peut-être, si l'on compte les enjuivés... les "mascailles". Ils font comme ils veulent au fond... d'opposition? y en a pas!... les "Colonels"... les "Doriots"... c'est des simples divertisseurs... c'est pas sérieux... c'est des Terreurs


Ce texte comporte les pages 301-310 du pamphlet de Louis-Ferdinand Céline, intitulé Bagatelles pour un massacre. Le "massacre", dans la pensée de l'auteur, est évidemment celui qu'il prévoit, en 1937, comme ce qui arriverait s'il éclatait une deuxième guerre mondiale.

Contrairement à la rumeur, les pamphlets ne sont pas interdit par des lois, des règlements ou des tribunaux. Ils n'ont pas été réédités par des maisons d'édition ayant pignon sur rue parce que l'auteur, revenu en France, voulait pouvoir vendre les livres qu'il écrivait alors pour gagner sa pitance. Cette mesure d'opportunité n'a plus lieu d'être après la disparition de l'auteur, en 1961. Personne n'a la droit de soustraire à la légitime curiosité des générations suivantes ce qui a été le noyau incandescent de la littérature française vers le milieu du vingtième siècle.

Le texte ici reproduit est celui d'une édition probablement pirate. Les détenteurs d'une éditions réellement authentique voudront bien nous signaler les éventuelles différences.

D'autres groupes de 10 pages suivront.

++++++++++++++++++++++++++++

Vous avez téléchargé ce document à<http://www.abbc.net/solus/baga29.html>


Homepage Solus / Précédent / Suivant

[email protected]