Totus

Notes du chapitre 6 de l'ouvrage

Le pouvoir pâle, de S.Thion, 1969

 

1. Depuis 1948, en raison des obstacles mis à l'inscription sur les listes électorales, le nombre d'électeurs métis est tombé de 46000 inscrits (sur 120000 électeurs potentiels) à 19000 en 1958, et il a continué à décroître ensuite. En 1966 le gouvernement a introduit un projet de loi qui interdirait aux candidats (européens) aux sièges de Représentants des Métis toute appartenance politique (le nom en est littéralement: "Loi sur les interférences impropres"). Jusque-là, ces quatre sièges étaient tenus par l'Opposition.


2 Nous suivrons, par commodité, l'usage anglais qui accorde un O au parti qui forme l'opposition parlementaire; ce qui ne préjuge en rien des partis qui ne sont pas représentés aux Chambres.


3. Son implantation date de la fin du XIXe siècle; les immigrants juifs venaient alors surtout de l'empire tsariste, principalement de Lithuanie. (Cf Hotz et Saron.)


4. "Le parti tire sa force de deux grandes sources: les dorps ou villages, qui sont disséminés sur le platteland et qui forment les centres des régions agricoles; et les travailleurs urbains dans les mines, I'industrie et le commerce. Dans les dorps, le nationalisme afrikaner est répandu par les personnes les plus influentes de la communauté: le predikant, ou pasteur de l'Eglise réformée hollandaise, L'instituteur er les comités d'écoles et d'églises [...]. On utilise toutes sortes de pressions pour maintenir le conformisme, et souvent sans ménagement. Dans les villes, ce sont d'autres formes de pression qui opérent [...]. L'ouvrier afrikaner a constarnrnent consuence d'une pression possible de la concurrence non européeane" (Carter, p.237)


5.Cet autre slogan est assez significatif également: Voter Jan Smuts, c'est voter Jo Staline


6. C'est aussi celle de T. E. Donges, élu président de la République en remplacement de Charles Swart (ancien leader de l'Etat libre d'Orange).


7. Nous rendons par ce mot le vocable afrikanerdom, constamment utilisé dans la presse sud-africaine, qui désigne à la fois l'ensemble des Afrikaners conscients de l'être, les valeurs traditionnelles contenues par la société et la langue afrikaners, et le mouvement historico-politique qui vise à lui rendre indépendance et souveraineté. L'afrikanité est donc à la fois une valeur spécifique et le peuple qui l'incarne et la représente.


8. Le Rand Daily Mail du 4 avril 1964 indique que, sur 2400 personnes présentes au "congrès du peuple pour le combat contre le communisme" la moitié des auditeurs avait des fonctions à l'intérieur des Eglises réformées hollandaises. Le journal du congrès, Antikom, publiait peu après des attaques contre le "judéo-communisme", signées par des personnalités des E.R.H. (Survey, 1964: p.22-23).


9. En raison de sa nature, les informations sur certe organisation sont très partielles: voir cependant Carter, p.251-256; Bunting, ch. 3; Legum p.22-28, Press Digest, n· 4, 5, 22, 23 (1964), 10 (1965), Reynecke Vatcher, ch. 6 et p.243-284.


10. Citons en bref l'apparition d'un plan quinquennal de développement (1966-1971), une réforme de l'enseignement (européen) transférant les principaux pouvoirs de décision de la province à l'administration centrale (National Education Act, 1967) ainsi que des propositions officieuses pour faire de l'afrikaans la langue nationale du pays: "L'afrikaans est une langue moderne qui, en trente ans, a réussi autant qu une langue de culture ordinaire en mille ans" dédare H. J. Terblanche, président de la Genootskap vir die Sandhawing van Afrikaans (Société pour la conservation de l'afrikaans), cité dans Press Digest, n· S,1967.


11. Après 1958, onze députés firent défection pour former le parti progressiste. une seule, Mme Suzman, fut ensuite réélue.


12. Harrv Oppenheimer, président de l'Anglo American, a financé de 1949 à 1954, le United South African Trust Fund, qui finançait à son tour le parti unifié. L'opération, qui devait cesser en raison de divergences politiques, a coûté à Oppenheimer, de son aveu même, un demi-million de rands (cf. Oppenheimer, p.11).


13. Ainsi en est-il du premier d'entre eux qui n'était alors que ministre de la Justice, J. B. Vorster: "Chacun essaie de construire son parti politique ausi fortement que possible. Doit-on s'inquiéter, du moment que l'on a atteint son propre but?" (Die Transvaler, 12 avril 1965).


14. Le S.A.C.P. publie à Londres, depuis 1960, une revue trimestrielle, The African Communist. Ses déclarations le rangent du côté pro-soviétique (Cf. Concern about China, dans le n· 27, 1966).


15. Au chapitre syndical, il conviendrait d'inscrire la N.U.S.A.S., le syndicat étudiant multiracial. Régulièrement décimé par l'action policière, il s'est fait le champion virulent d'un libéralisme démocratique. Son coup de maître fut, en 1966, l'invitation et la venue, en Afrique du Sud, du sénateur Robert Kennedy qui plongea les officiels dans le plus vif embarras.


16. C'est sous cette forme spécifique que s'exprime la conscience ouvrière afrikaner.


17. La nouvelle direction du M.W.U. a prété serment de résister à "l'assaut mené par les Cafres, les Maures et les Indiens contre la communauté laborieuse blanche". L'un des membres de la direction a déclaré que, s'il le fallait, ils détruiraient le Broederbond, le gouvernement, la presse afrikaner, sans compter la Chambre des Mines (Sunday Times, 27 novembre 1966). "La nouvelle direction devrait réaliser qu'elle ne représente plus un groupe ou un comité d'action -- écrit de son côté le Dagbreek en Sondagnuus, 27 novembre 1966 -- mais qu'elle est à la tête du syndicat officiel qui représente tous les mineurs" (Press Digest, n· 46, 1966). Les grèves se sont poursuivies jusqu'en janvier 1967. Des rumeurs circulaient en février (Dagbreek, 26 février 1967) selon lesquelles les mineurs proietaient de créer un nouveau parti politique.


18. On évoquera pourtant les techniques américaines d'analyse de contenu. Reconnaissons que les moins médiocres de ses résultats sont aussi les plus empiriques


19. Il est clair que la recherche des thèmes ne peut être qu'un premier repérage du terrain. L'idéologie est soumise à certains principes d'organisation que l'on serait tenter de nommer des opérateurs. Ils associent les thèmes entre eux et permettent aux messages de circuler selon une combinatoire particuhère. La cohérence de l'idéologie est fonction de la cohérence des operateurs. cest par eux que pourra sélucider la séntaxe de l'idéologie, alors que les thèmes n en sont que le vocabulaire privilégié. Cette question sera reprise dans un autre contexte.


20. Il n'existe pas, on s'en doute, d'exposé clair et complet ou innocent de l'idéologie de l'apartheid. De très nombreux textes comportent des vues fragnentaires qu'il faut intégrer. On consultera pourtant les petits livres de Neame et Holloway ainsi que les publications gouvernementales.


21. La presse sud-africaine rend compte, en février 1967, d'un ouvrage à paraître: Die antropogenetika van die Afrikaner du professeur G. Eloff où la supériorité de la "race" afrikaner est démontrée, ainsi que sa "nature bonne", son "inclinaison à faire des promesses trop facilement -- sauf en ce qui touche l'intérêt national" (Press Digest, n· 6).


22. L'image est, comme les dirigeants nationalistes l'ont clairement ressenti, un message d'avant Babel. Elle est consommable immédiatement et par tous. En interdisant la télévision, le gouvernemenr a déclaré qu'il protégeait la population des influences subversives de l'extérieur (car il eût fallu importer une grande partie des programmes).


23. La parenté culturelle permettrait peut-être de faire un parallèle avec l'évolution récente de ce mouvement nationaliste belge que l'on dit indifféremment flamand (nation) ou flamingant (langue).


24. "Primitif" a pour antonyme "civilisé", c'est-à-dire occidental. C'est l'occasion de dire que deux concepts sont absents de notre inventairé idéologique; ceux de race et de civilisation. Ils sont, à vrai dire, présents partout, et bien que fonctionnant selon des acceptions courantes dans les systèmes idéologiques européens, ils composent la toile de fond, ou mieux la trame mélodique sur laquelle les variations thématiques viennent s'inscrire; ils n'ont pas d'autonomie et n'existent que comme faire-valoir.


25

"Nous croyons en la baaskap du Blanc dans les zones qui sont traditionnellement les siennes, mais nous devons aussi nous préparer à reconnaître la baaskap du Bantou dans les zones qui, traditionnellement, lui appartiennent. C'est la seule interprétation valable du concept." M.C.Botha, ministre adjoint de l'Administration et du Développement bantous, Die Transvaler, 24 septembre 1964 (cité dans Legum, p.82).


26. La couleur reste une séparation au niveau de l'essence. Des témoignages anciens montrent que l'humanité a été longtemps déniée aux hommes de couleur: "S'estimant un peuple élu de Dieu, ils [les Boers du Transvaal] se donnent à eux-mêmes, dans le langage courant, le nom de Menschen, "les Hommes", et ne daignent attribuer aux gens de couleur que celui de Schepsels [Skepsel], ou "Créatures" (Reclus, p.177). Il reste à l'évidence quelque chose de cette inhumanité signifiée par la couleur.


27. Les caricatures représentent souvent "Hoggenheimer" (Oppenheimer) avec un nez et des doigts crochus. Simultanément, le juif est soupçonné d'être favorable au communisme, car, comme le dit publiquement le général H. J. van den Sergh, chef de la Sécurité, les juifs deviennent communistes, parce que le communisme est la forme suprême du capitalisme" (Press Digest, n· 38, 1966).


28. Un journaliste anglais travaillant à Johannesburg se fait prendre par la police un soir qu'il dîne chez des amis dans une location du Rand; il est devant le commissaire de police: "Manger avec un indigène! Eh bien, mon vieux, je pensais vous laisser partir: mais maintenant je commence à me demander si je ne vais pas vous fourrer au bloc!... Comment pouvez-vous faire ça, mon vieux? Manger avec des indigènes... Ah, mon vieux, ca me rend malade." Et il avait réellement l'air malade." (Sampson, p.94).


29. "Cet ascétisme trouvait dans la Bible la norme solide dont il avait le plus évident besoin: il est important de noter que cette "bibliocratie" bien connue du calvinisme tenait les principes moraux de l'Ancien Testament dans la même estime que ceux du Nouveau, car ils ne sont pas moins authentiquement révélés." (Max Weber, p.152).


30. "Sans leur Eglise, les Afrikaners seraient aujourd'hui une communauté déracinée et perdue", écrivait le Dagbreek en Sondagnuus (24 octobre 1965) à l'occasion du tricentenaire des E.R.H.


31. Nous empruntons cette expression à P. Van den Berghe (1962) qui cite Vervoerd: "Nous devrions diriger l'avenir de notre Etat et de notre peuple de la même façon qu'il était dirigé pour nous par nos ancêtres." (31 mai 1960.) Il convient peut-être de rappeler que Verwoerd est né en Hollande...


32. On ne jurerait pas que l'équation ne soit pas valable telle quelle en Europe occidentale, avec l'adionction possible d'un quatrième terme qui serait le cannibalisme.


33. Car, pour les nationalistes, le nationalisme est la phase ultime et nécessaire de l'évolution politique. On estime donc que le nationalisme noir -- qui est en marche dans toute l'Afrique -- est légitime, c'est pourquoi il faut lui donner un foyer afin qu'il ne déborde pas sur le territoire européen. Là encore, l'illusion est singulière comme certains l'ont remarqué: "Les idéologues de l'apartheid ne voient pas -- comme le montre l'histoire de leur propre nationalisme, à l'aboutissement duquel ils ont eux-mêmes participé -- qu'un nationalisme, même doté d'un programme beaucoup moins harmonieux, ne se laisse pas mener de l'extérieur, et surtout pas par ceux-là mêmes contre qui il est dirigé. a (Hans Detlev Lass, Der burische Nazionalismus, in Duve, p.112).


34. Ainsi, le sol des Réserves appartenant à l'État, c'est son chef, en l'occurrence le président de la République, qui est considéré de jure comme le chef suprême des tribus (mais il porte rarement le costume).


35. On imagine les problèmes posés par l'enseignement des faits objectifs dans un milieu si divisé, où la pression politique sur l'éducation est incessante (F. Auerbach étudie avec minutie le contenu des manuels d'histoire sud-africains et analyse les déviations les plus caractéristiques).


36. Mouvement manoeuvré -- le fait est de notoriété publique -- par Moscou...


37. La loi dit qu'est communiste celui "qui vise à susciter un changement politique, industriel, social ou économique quelconque à l'intérieur de l'Union en provoquant des troubles ou des désordres, en ignorant ou en enfreignant la loi, ou en menaçant de le faire, ou par des moyens qui incluent la provocation de troubles ou de désordres, ou de telles infractions, de telles ignorances ou leur menace" (Suppression of communism Act, 1950).


38. Les projets du Broederbond -- au cours des années quarante -- de nationalisation et de planification économiques n'étaient sans doute que les rationalisations doctrinales erronées d'une réaction idéologique quotidienne de protestation contre l'économie moderne, plus industrielle qu'agricole.


| Accueil Totus | Chapitre suivant | Chapitre précédent |

L'adresse électronique de ce document est

http://www.abbc.com/totus/STpp/STpp6.1.html